7-/ Retrouvailles


John Lucas

Publié le 29/08/2020 18:37
Mis à jour le 27/10/2020 11:00

5 mins de lecture

 Enzo parcourt plusieurs kilomètres aussi vite que le lui permet sa vieille voiture, prise de forts tremblements lorsqu'il dépasse les cent dix kilomètres à l'heure. Il ne l'a jamais poussée ainsi. Depuis trois mois qu'il a son permis, il a toujours pris soin de bien respecter les limitations de vitesse.

 Le jeune garçon retrouve son calme à mesure que la distance entre lui et ce cauchemar s'agrandit. Si bien qu'il s'autorise même à ralentir. Un détail sur le bord de la route attire alors son attention : il s'agit de la mini-chapelle Sainte Thérèse, où sa mère, depuis leur arrivée, a pour habitude d'aller brûler un cierge à la date anniversaire de la disparition de son frère. Non, impossible ! Il roule depuis une dizaine de minutes à fond de train et celle-ci se trouve dans la rue voisine de la maison de ses parents ! D'un coup d'œil rapide, il vérifie dans son rétroviseur. Il ne voit ni l'édifice religieux, ni, d'ailleurs, le brouillard inquiétant, qui a lui aussi disparu, à son grand soulagement. En revanche, assis sur un réhausseur oui-oui, comme celui de son frère lorsqu'ils étaient jeunes, l'enfant sans visage joue avec son petit phare. Le cœur de l'adolescent fait un bond dans sa poitrine et la peur resurgit. Par réflexe, il se retourne d'un geste précipité. La banquette arrière est vide. Son imagination lui jouerait-elle des tours à cause de la peur ?

 Lorsqu'il reprend sa bonne position, il distingue sur la chaussée une forme, apparue pendant qu'il avait le dos tourné.

 — Aaahhh ! hurle-t-il avec un mélange de peur et de surprise dans la voix.

 Il met un coup de volant brusque, mais le choc est inévitable. Il gare la polo un peu plus loin sur le bas-côté et, d'un pas incertain, s'avance en direction du corps de ce qu'il espère être un animal.

 — Enzo ?! Qu'est-ce que t'as foutu ? l'interpelle un jeune homme à peine sorti du bois, agenouillé auprès de la masse étendue au sol.

 — Adam ?

 Le garçon se fige, le teint blafard, les yeux rivés sur sa malheureuse victime.

 — Oh, non. Léo. Relève-toi steuplé. Je suis désolé, il y avait un gosse sans visage dans ma voiture et ce brouillard...

 Enzo est très agité. Il sanglote et peine à s'exprimer de manière cohérente. Il observe, impuissant, Adam qui tente de réanimer leur camarade. Mais celui-ci reste sans réaction.

 — T'as dit quoi, là ? intervient le grand gaillard. Un gosse sans visage ? J'en ai vu un aussi dans le souterrain sous l'arbre au milieu de ce bois.

 — Sérieux ? C'est quoi cette histoire de souterrain sous un arbre ? Il se passe des trucs vraiment trop chelous ici.

 Adam cherche une énième fois le pouls de son ami qui gît à ses pieds. En vain. Dépité, il lève la tête. Ses yeux, embrumés de larmes de rage, s'écarquillent et sa bouche s'ouvre un peu. Il montre l'horizon du doigt à Enzo.

 — Mec ! Tu parlais d'un brouillard ? C'est ce truc qui arrive là-bas ?

 — Putain, ouais.

 — Vite, on se tire.

 — Et Léo ? On ne peut pas le laisser là.

 — On ne peut plus rien pour lui malheureusement. File tes clés, je vais conduire.

 Le gringalet s'exécute et les deux anciens amis remontent dans la voiture à la hâte. Le colosse prend le volant et se met à rouler tel un pilote de formule un.

 — On va aller chez moi chercher le flingue de mon père. J'ai un compte à régler avec l'autre gothique qui s'est invité à ta soirée. Il a buté Emma et Nathan cet enfoiré. Je suis certain que c'est lui le responsable de toute cette folie.

 — Quoi ?! C'est quoi ce délire ?

 — On a trouvé ta cousine dans ce fameux souterrain alors qu'on poursuivait le gothique qui l'enlevait. Et Nathan, il était pendu à l'arbre quand on en est sorti ; il n'avait pas osé nous suivre à l'intérieur. Putain, fais chier !

 — Mais, c'est un cauchemar, je vais me réveiller, murmure Enzo.

 — Merde c'est quoi ça, encore ?

 Un épais liquide rouge cramoisi s'écoule du haut du pare-brise. Adam actionne les essuie-glaces.

 — Eh merde ! Le lave-glace, rage Enzo.

 En à peine quelques secondes la vitre devient opaque. Le conducteur est obligé de passer la tête par sa fenêtre pour voir la route. Le passager prend alors une décision qui peut sembler de la pure folie. Il sort de la voiture, lancée à pleine vitesse, et grimpe sur le toit, muni d'un paquet de mouchoirs qu'il a trouvé dans la boîte à gants. Il essuie comme il le peut ce qu'il identifie comme du sang cependant que son camarade zigzague de plus en plus. Il en profite pour jeter un œil derrière eux et constater que le brouillard a de nouveau disparu. Un coup de volant manque de le déséquilibrer, mais il parvient à se retenir à l'antenne.

 Sa tâche terminée avec succès, mais non sans mal, il reprend sa place dans la voiture et fait remarquer à Adam qu'ils n'ont plus cette brume flippante à leurs trousses. Ce dernier ralentit et poursuit sa route en direction de la maison de son père.





Auteur du Pen :

7
Abonné(s)

42
Article(s)


Suggestions :