Le jeune détective : Rencontre

4 mins

Le trajet jusqu’à l’université semblait durer plus longtemps que prévu notamment à cause du trafic routier qui est plus chargé que d’habitude. En dehors des bruits de klaxons et l’odeur de l’essence qui lui pénètre les narines, Arthur était plus concentré sur la radio, à entendre les informations de la journée comme il aime souvent le faire. De son côté, son oncle à lui les mains au volant, gardant son attention sur la route tout en voyant que son neveu semblait s’ennuyer.

-J’ai l’impression que tu t’ennuies, tu ne prends pas un livre pour passer le temps ?

-Tout mes livres sont dans mes valises et puis j’aime bien écouter la radio, ça me permet de penser à autre chose. Et toi de ton côté avec les affaires ?

-Oui, même si de nouveaux dossiers ne font que tomber sur mon dossier comme des petits pains et puis, en cas de pépin je te ferais signe, comme tu aimes ça. 

Étant un gros mordu des romans policiers depuis le collège, Arthur a pu ainsi acquérir les trois qualités principales pour un grand détective : Une excellente capacité d’observation, une bonne capacité d’analyse et un grand sens de la déduction. Il a d’abord commencé par des affaires de vol dans son quartier et en arrivant au lycée son oncle a commencé à faire appel à ses services pour qu’il aide dans certaines affaires de meurtres et a reçu de nombreux remerciements de la part de la police, bien que cela n’a jamais été dit dans les journaux pour des raisons de sécurité. Après 29 minutes de trajet, ils sont arrivés à l’université et des centaines d’élèves se trouvait devant l’entrée en train de discuter avec des membres de leur famille ou des amis. En descendant ses valises de la voiture, Arthur s’est fait interrompre par une petite tape dans l’épaule assez timide mais en pensant qu’il s’agit de son oncle, il se contenta de dire “Non ça va, je peux les descendre” et n’a pas prêté attention avant de remarquer du coin de l’œil que son tonton est encore dans la voiture au siège conducteur en train de manipuler son téléphone et se retourna en un éclair, croisant le regard de la personne qui lui a mit une tape à l’épaule et il s’agit d’une fille, ayant à peu près son âge, les cheveux châtains et affichant un sourire en face d’Arthur. 

-Tu es bien Arthur Ross n’est-ce pas ? Demanda-t-elle toujours souriante.

-Euh…Oui et vous êtes qui ?

-Je m’appelle Rylie Gomez, ravie de faire ta connaissance. Je suis la personne que l’université a désigné pour t’accueillir et aussi être ta guide, bienvenue à l’université de Georgetown.

-Eh ben…Merci pour l’accueil, dit Arthur toujours un peu surpris se disant que l’université aurait pu le prévenir de ce détail.

Quelques secondes après Luka Pearson est descendu de sa voiture et se présenta à Rylie Gomez, les trois personnes ont échangé un peu avant que ce dernier ne prenne la route pour partir, en disant au revoir à son neveu et lui souhaitant bonne chance pour qu’il réussisse dans ses études. Comme demandé dans sa mission de guide, Riley amena Jack jusqu’au dortoir des garçons afin qu’il puisse déposer ses affaires. En marchant à travers le campus universitaire Arthur a pu voir les différentes sections de l’université tels que le gymnase, la bibliothèque, les zones de repos et d’autres sections mis à disposition pour les élèves, “Je sens que je vais bien me plaire ici” pensa le jeune étudiant, avec un petit rictus tout en continuant son guide. Ils sont arrivés devant les dortoirs et Rylie lui dit : “Bon, je te laisse déposer et une fois que tu auras fini, retrouve aux Zones de repos” et avant même qu’Arthur ne puisse lui demander la raison, Riley prit route en toute comme une lièvre , laissant Arthur dans l’incompréhension. Dix minutes plus tard, Arthur s’est mis en direction des zones de repos comme lui a demandé Rylie et comme il avait déjà fait repérer les lieux il n’a eu aucun mal à retrouver le lieu de rendez-vous, voyant celle qui l’accueillie assise sur un banc, regardant les arbres aux alentours. 

-Salut je suis là, désolé d’avoir mis longtemps, dit Arthur en s’asseyant en face d’elle.

-Oh mais c’est pas grave tu n’as pas besoin à t’excuser.

-Du coup, tu voulais me voir pourquoi ?

-Comme il l’est dit dans le règlement, chaque guide est obligé de discuter avec l’élève que nous accueillons afin de lui donner des conseils et qui s’adapte.

-Hm je vois, très intéressant.

-Mais avant qu’on commence parle moi un peu de toi, j’ai envie de savoir qui est Arthur Ross, dit-elle en le fixant.

-Eh ben, par quoi commencer, dit-il en se grattant ses cheveux avant de reprendre sa phrase. Je m’appelle Arthur Ross, j’ai 18 ans et j’ai décroché mon baccalauréat au lycée d’Anacostia.

-Ok, ravie de faire ta connaissance Arthur. Je m’appelle Rylie Gomez, j’ai 20 ans et je suis en troisième année de médecine, dit-elle avec beaucoup de fierté en faisant le V de la victoire.

Ils ont continué à discuter davantage, Rylie qui lui expliqua le fonctionnement de l’école et en profitait également pour parler un peu plus d’eux alors qu’ils se connaissaient à peine, même si cela ne semblait pas déranger les deux étudiants. 1 heure est passé et le ciel commença à s’assombrir, les étudiants commençaient à rejoindre leur dortoir, Arthur et Rylie se sont levés du banc prêt à se séparer et eux aussi rejoindre chacun sa chambre.

-Bon, je crois qu’il faut que j’y aille, ça été un plaisir de discuter avec toi Arthur. J’espère qu’on pourra bien s’entendre tout les deux.

-Pareillement, dit-il en montrant sa main face à l’étudiante, comme signe de salutation. Et en fait les cours commencent quand ?

-Dans trois jours. Pour l’instant nous devons vous faire une petite visite de l’établissement et après vous laisser jusqu’au début de la rentrée, dit-elle en retour en serrant la main d’Arthur.

Arthur prit la route pour aller dans sa chambre mais après avoir fait deux pas, Rylie l’arrêta en lui demandant son numéro de téléphone et n’ayant aucune raison particulière de refuser, Arthur lui donna son numéro de téléphone et elle passa également son numéro à Arthur, et donna comme raison : “Si tu as le moindre problème, tu pourras m’appeler” et quitta la zone de repos en souhaitant une bonne soirée à Arthur, ce qu’il fit de même avant de partir à son tour. À quelques mètres d’eux, une personne les surveillait en cachette et à lui aussi à son tour quitter la zone pour appeler quelqu’un.

21h…

Après avoir pris une bonne douche et un bon repas, Arthur était en train de lire tranquillement un livre et comme il s’agissait évidemment d’un roman policier dont le titre est “La chaise humaine”, un livre d’Edogawa Ranpo, célèbre écrivain Japonais. Alors qui l’était focalisé sur son livre, la sonnerie de son téléphone l’a sortie de sa concentration et cela est une des choses qui l’énerve au plus haut point mais en voyant qu’il s’agit de son grand père, sa colère est partie vite comme elle est venue en voyant que c’est son grand père.

No account yet? Register

1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Justine vfdv
8 mois il y a

Très bien écrit, j’espère qu’il y aura une suite !

Lire

Plonge dans un océan de mots, explore des mondes imaginaires et découvre des histoires captivantes qui éveilleront ton esprit. Laisse la magie des pages t’emporter vers des horizons infinis de connaissances et d’émotions.

Écrire

Libère ta créativité, exprime tes pensées les plus profondes et donne vie à tes idées. Avec WikiPen, ta plume devient une baguette magique, te permettant de créer des univers uniques et de partager ta voix avec le monde.

Intéragir

Connecte-toi avec une communauté de passionnés, échange des idées, reçois des commentaires constructifs et partage tes impressions.

1
0
Exprimez-vous dans les commentairesx