Chapitre 1


Pauline Edmonds

Publié le 26/08/2021 11:08

1 mins de lecture

     Si Aya est si fière de son pays, c’est parce que la famille prend une grande place dans son cœur. Elle habite un bel appartement en plein Damas, avec ses parents, son frère Gabriel et sa grand-mère. Son frère a sept ans. Monstre et ange à la fois, dirait-on à son sujet. Bavard et très énergique, Aya lui ressemble peu. Mais ils partagent la passion de l’espace, le gout de la liberté. Gabriel suit sa sœur. Les huit années qui les séparent ne se voient pas. Chacun sait se mettre au niveau de l’autre. Cette fratrie solide a toujours fait sourire leur grand-mère. Elle a vécu dans une famille de onze enfants, un tel binôme lui semble fragile. Mais du haut de ses quatre-vingt-trois ans, elle sait qu’il faut parfois laisser la vie faire ses preuves. Si Aya et Gabriel ne sont pas forts physiquement, la puissance qui les unie le vaut bien. Ils aiment quand la punition est collective, que chacun partage la colère de l’autre, quand il ne reste qu’un carré de chocolat à couper au centimètre près, quand ils ont l’impression que l’amour est un chiffre pair et que chacun peut avoir sa part. Ahmed et Salma n’ont pas deux enfants mais une fratrie.