Attraper mes rêves


Gaëlle Galindo

Publié le 24/04/2020 21:41
Mis à jour le 24/04/2020 23:06

2 mins de lecture

J'ai franchis le pas. C'est bon j'y suis. Enfin. Fini ma timidité. Je l'ai laissée à la porte de ce bâtiment.

J'ai besoin de vivre et d'oublier. 

Quand ils m'ont ouvert les portes c'est d'abord l'odeur, cette exhalaison fétide de transpiration qui émanait de tous ses corps collé les uns aux autres. 

Mes yeux se sont posés sur cette fille grande, élancée, magnifique. Je la voyais se déhancher devant moi au milieu de son groupe d'amis. Ses cheveux flavescent et ondulés rebondissaient sur ses épaules. 

Je voulais être comme elle. 

Plus j’avançais vers le centre de cette grande pièce plus je m'habituais aux reflets corcuscants des projecteurs sur les murs, les tables et le bar en face de moi. 

Je prenais de plus en plus d'assurance. Il fallait que je me lance. 

Alors je me prêtais aux jeux de la foule. J'ai commencé à bouger et quelques minutes plus tard mon corps épousait tous les sons qui m'entourait. Les yeux fermés je me sentais enfin bien enfin libre. 

Plus rien ne pouvait m'atteindre. 

Quand j'ai ré-ouvert les yeux, il était là devant moi immobile. Je n'ai pas arrêté de danser pour autant. Je le regardais dans les yeux et lui aussi. Notre connexion était infrangible. 

J'avais souvent rêvé de lui auparavant. Je rêvais de nous. Je savais que de son coté ça n'allait pas non plus. J'ai souvent rêvé de ses mains caressant mes formes, de ses lèvres embrasser ma peau, de ses doigts posé sur moi... 

Il s'approchait de moi, il me prit par la taille, je sentais sa respiration dans mon cou, ses lèvres frôler ma peau..  


Je ne voulais pas me réveiller. Car une fois de plus tout disparaîtrais. 











Auteur du Pen :

19
Abonné(s)

14
Article(s)


Suggestions :