"Où aller ?" [Éliminer c’est se limiter.]

2 mins

J’étais heureuse. J’avais économisée une année entière pour ça. Je quittais enfin , ma France natale à la découverte d’autres paysages. Aussi, je m’étais demandé « où aller ? ». Il faut dire notre belle planète est vaste et elle a tellement de paysage incroyable à nous montrer. J’avais envie d’exotismes, aussi j’éliminais l’Espagne, l’Italie et tout autres pays ressemblant d’un peu trop près, au pays que je souhaitais quitter. Pour des raisons évidentes, j’exclue aussi tous les pays en guerre, sous dictature ou dangereux pour la tranquillité de mon séjour. Exit, l’histoire fascinante de la perse et ses contrées, exit aussi, trop de pays d’Afrique et d’Amérique du Sud. Dommage, eux aussi avaient une culture riche en enseignement. La liste se raccourcissait. Certains endroits quant à eux, allez à l’encontre des valeurs que je défendais. Les visitées aurait été comme cautionner un système que je refuse. Ainsi je retirais, la Thaïlande et sa prostitution infantile, Israël et sa lutte armée contre les palestiniens et tous ses endroits qui pratiquent encore l’esclavage ou autres. La liste se restreint encore un peu plus. Je m’assis devant mon globe, en le faisant tourner lentement d’une main. Il fallait maintenant que j’enlève les lieux, d’où je n’étais pas sûre de revenir en bonne santé. Il faut dire, que trop de pays non pas encore accès, à notre qualité médicale. Ciao, à pratiquement tous les pays Africains, qui restaient sur ma liste, Ciao à cette culture hindou qui se partage dans tant de pays pauvres, d’Asie. Mes choix se réduisaient de plus en plus. Enfin, il me fallait supprimer les lieux où ma frilosité ne survivrait pas. Au revoir, au froid extrême d’Alaska, de Sibérie et d’Arctique. Au revoir, au panorama hivernal de la Norvège, du Groenland etc… Pourtant, j’aurais bien aimée voir ça de mes yeux. Une autre fois peut-être. Mieux équipé. Sur ma liste mes options finirent par se faire rare. Entre temps, mon globe c’était arrêté, pile au milieu de l’Atlantique. Visiblement, même lui ne savait plus quoi me proposer. J’étais frustrée. Ainsi, je restais là, assise devant lui. En me demandant « où aller ?»… 

No account yet? Register

2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Marie Mahé
4 années il y a

Magique réflexion j’adore. Dans ce texte se trouve toute la dualité, la complexité, la fragilité et la perplexité de la nature humaine, ce qui nous distingue de la plupart des êtres vivants. Dommage que parfois notre spontanéité, notre simplicite, notre assurance ne nous explosent pas à la figure et laisse apparaître l’être que nous sommes et non le personnage que nous représentons.

Lire

Plonge dans un océan de mots, explore des mondes imaginaires et découvre des histoires captivantes qui éveilleront ton esprit. Laisse la magie des pages t’emporter vers des horizons infinis de connaissances et d’émotions.

Écrire

Libère ta créativité, exprime tes pensées les plus profondes et donne vie à tes idées. Avec WikiPen, ta plume devient une baguette magique, te permettant de créer des univers uniques et de partager ta voix avec le monde.

Intéragir

Connecte-toi avec une communauté de passionnés, échange des idées, reçois des commentaires constructifs et partage tes impressions.

2
0
Exprimez-vous dans les commentairesx