Extraits du recueil – Les piroguiers aux millions de rames

< 1 min

Le poème du monde est étrange

C’est un chapelet pluies diluviennes

De gouttes lancinantes

C’est un lot de souvenirs,un festin de lierres

Il est le poison mortel d’illusions amères

L’antidote de nos cruelles espérances

De l’infini temps

L’envers des espérances et le revers des désespérances Car le poète s’accrochera toujours aux rêves impos¬sibles.

Ces gens-là

Ils se liguent

Complotent

Te ligotent

Comme le jeune vieux et la dame iconoclastes

Qui n’aiment pas les vers

Les rêves

Ni la sève

Les proses

Ni l’osmose

Qui ont la haine des images de demain

Même pas celles du présent

Qui rêvent de se voir glorieux

Mais de vous voir nains

Car pensent-ils toujours

Qu’eux sont le meilleur temps.

No account yet? Register

3 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lucile Cajart
4 années il y a

C’est joli, pourquoi avez-vous choisi cet extrait ?

Lucile Cajart
4 années il y a

Pas sûr…

Lire

Plonge dans un océan de mots, explore des mondes imaginaires et découvre des histoires captivantes qui éveilleront ton esprit. Laisse la magie des pages t’emporter vers des horizons infinis de connaissances et d’émotions.

Écrire

Libère ta créativité, exprime tes pensées les plus profondes et donne vie à tes idées. Avec WikiPen, ta plume devient une baguette magique, te permettant de créer des univers uniques et de partager ta voix avec le monde.

Intéragir

Connecte-toi avec une communauté de passionnés, échange des idées, reçois des commentaires constructifs et partage tes impressions.

3
0
Exprimez-vous dans les commentairesx