L’héritage du Zénith – Prologue

3 mins

Durant de nombreux éons, Etherre, majestueuse contrée, connut la quiétude d’une terre idyllique. Sa faune, allant du petit animal le plus commun à la créature la plus étrange, vivait harmonieusement dans ses vastes océans déchaînés, au cœur de ses luxuriantes forêts, de ses plaines arides et de ses montagnes glaciales.

Tout changea avec l’apparition de l’humanité.

Cette nouvelle espèce devait pouvoir choisir sa voie et s’y épanouir, ou non, sans aucune intervention du ciel. Cet état de fait fut à l’origine de grands bouleversements dans l’ordre établi…

Après avoir assisté à de nombreuses guerres et autres exactions commises par une humanité libre de ses choix, le peuple céleste commença à débattre de la nature de l’Homme et du rôle qui devrait être le leur pour les guider.

Lucifer, éminent représentant du royaume céleste, affirma l’attrait naturel de l’humain pour la domination de ses semblables, l’accumulation de biens, et le profit personnel. Il balayait ainsi d’un revers de main ceux faisant preuve de compassion et d’altruisme. Il ne voyait en eux qu’une quantité négligeable manquant simplement d’opportunités, et de force, pour accomplir les mêmes actes que leurs congénères. Il soutint donc que son peuple n’avait aucun droit de détourner l’humanité de ce chemin, puisque c’était la voie qu’elle s’était choisie. Point de vue que ne partageait pas la majorité de ses semblables. Eux, argumentaient avec véhémence sur le fait d’intervenir plus ou moins sévèrement, afin de recadrer cette espèce jugée incapable d’exister sans être fermement tenue.

Cette divergence de point de vue s’envenima de plus en plus au fil du temps. Lucifer, apprenant que les siens tentaient par tous les moyens de conserver l’humanité sur le chemin qu’ils décrétaient être le bon, se décida à faire de même. Ainsi, il se mit à côtoyer en toute discrétion les humains dits « vertueux », pour prouver ses dires. Si tous ne succombèrent pas aux tentations charnelles ou matérielles qu’il plaça sur leurs chemins, il eut bien suffisamment de matière pour étayer ses propos.

La suite ne se passa pourtant pas comme il l’avait prévu : conscient de ses manigances, le royaume céleste le jugea, nia ses comparaisons entre ses agissements et les leurs, et l’expulsa finalement vers les entrailles d’Etherre, embrasant ses ailes dans sa chute et créant, dans l’impact, ce qui désormais serait nommé l’Empreinte : un trou béant plus large que tout ce qui pouvait exister naturellement, et d’une profondeur insondable.

Bien loin d’avoir calmé Lucifer, cet acte, vécu comme une injustice, provoqua sa colère.

Cette dernière eut tout le temps de s’attiser durant les siècles de solitude qui lui furent nécessaires pour se remettre de ses blessures, et s’intensifia ensuite en une véritable rage qui dépassa tout ce à quoi ses anciens frères et soeurs pouvaient s’attendre.

Cette fureur, à son tour, plongea le monde dans les flammes et le chaos durant un siècle entier au cours duquel nul ne put approcher l’ancien ange suprême dans sa folie destructrice, ne faisant aucune différence entre les siens, l’humanité ou même le relief de la planète.

Ce n’est qu’après bien des cataclysmes que sa rage s’apaisa suffisamment pour pouvoir reprendre ses esprits, et envisager autrement son combat désormais inexorable contre le ciel.

Dès lors, depuis son nouveau royaume fondé au cœur de l’Empreinte, il entama une guerre totale contre son ancienne patrie pour le contrôle de la surface. Cette campagne fut soutenue par d’autres créatures célestes partageant ses idées ou le ralliant par opportunisme, et par des hordes d’humains lui vouant une fidélité absolue.

La guerre engendrée fut à son tour dévastatrice, les carnages nombreux et rien ne semblait plus pouvoir atténuer davantage la colère de l’ange déchu…

Après de nombreuses ères de tourments, le ciel rappela soudainement ses troupes. Des centaines de milliers d’anges masquèrent le ciel de leurs ailes scintillantes, puis disparurent dans un éclat éblouissant. De cet envol, naquit une cité au firmament, Solaeria, surnommée « l’œil du ciel » par son étrange ressemblance avec une pupille lorsque le Soleil passait derrière elle.

Personne ne sut pourquoi le ciel s’était retiré, laissant ainsi le champ libre aux hordes de Lucifer.  Il n’en profita pourtant pas pour asservir l’humanité entière. Il se contenta de prendre un contrôle total des territoires autours de l’Empreinte, et de repousser les tentatives d’invasion des troupes humaines désireuses de reconquérir leurs terres, mais ne chercha jamais à étendre son territoire.

Le temps s’écoula, cette étrange trêve perdurant des siècles et des siècles encore…

L’Histoire attendait patiemment son heure.

Elle avait l’éternité de son côté. 

No account yet? Register

1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Annick Smits
8 mois il y a

Très joliment raconté, hâte de lire la suite …

Lire

Plonge dans un océan de mots, explore des mondes imaginaires et découvre des histoires captivantes qui éveilleront ton esprit. Laisse la magie des pages t’emporter vers des horizons infinis de connaissances et d’émotions.

Écrire

Libère ta créativité, exprime tes pensées les plus profondes et donne vie à tes idées. Avec WikiPen, ta plume devient une baguette magique, te permettant de créer des univers uniques et de partager ta voix avec le monde.

Intéragir

Connecte-toi avec une communauté de passionnés, échange des idées, reçois des commentaires constructifs et partage tes impressions.

1
0
Exprimez-vous dans les commentairesx