Lully et l’inconnu

3 mins

Cet après-midi là, Lully sentit quelque chose d’inhabituel.

La jeune fille emprunta le chemin côtier pour rejoindre la petite plage tranquille, qu’elle avait repéré quelques jours auparavant.

C’était l’endroit idéal pour se ressourcer : l’eau était fraîche et limpide, et peu de gens s’y aventuraient .

Ainsi, Lully avait secrètement décrété que cet endroit lui appartenait.

Mais ce jour-là, l’adolescente trouva un intrus dans son havre de paix.

A quelques mètres d’elle, un homme torse nu se tenait debout, face à la mer, les mains dans les poches.

Lully fulmina intérieurement, cet endroit était censé être son jardin secret, et cet inconnu était en train de tout gâcher. Qu’il aille se trouver un petit coin de paradis ailleurs !

Soudain, l’homme se retourna, comme s’il avait entendu les pensées de la jeune fille.

Lully se sentit honteuse et voulut s’en aller. Mais, l’adolescente ne bougea pas d’un cil, hors de question de passer pour une gamine apeurée, elle valait mieux que cela.

L’homme lui sourit et s’approcha d’elle. Lully sentit sa gorge se nouer.

Il était beaucoup plus imposant que ce qu’elle avait estimé, mais ce qui l’inquiéta le plus était son regard fixe bleu pâle.

Comme des yeux de reptiles, sans émotion, songea t-elle.

La jeune fille essaya d’inventer une excuse crédible pour s’échapper, mais ses pensées étaient trop embrouillées, pour formuler une phrase cohérente.

L’inconnu dégageait quelque chose qui la mettait mal à l’aise.

L’homme rompit le silence pesant et s’exclama :

– c’est un bel endroit, tu ne trouves pas ?

– Hum…Oui… murmura timidement la jeune fille.

Lully se gifla intérieurement, son père lui avait toujours dit, qu’il ne fallait jamais montrer sa peur, encore moins face à des inconnus.

L’homme baissa légèrement la tête et émit un petit rire silencieux.

Oh oui, songea la jeune fille, ce type était le genre d’individu qui sentait la peur, c’était évident.

– Tu n’es pas très bavarde, dit l’homme en la fixant d’un air menaçant.

Lully lui lança brièvement un regard noir, puis focalisa toute son attention sur le bruit des vagues et la mer.

– Bon, aucune importance…Après tout je n’aime pas beaucoup parler non plus, cela nous fait un point commun, j’imagine. Il sortit lentement les mains de ses poches et se rapprocha encore plus de la jeune fille.

Le sang de Lully ne fit qu’un tour, c’était maintenant ou jamais, sauves toi ! Lui cria son instinct.

La jeune fille se faufila sur le côté et s’élança sur les rochers pour rejoindre la mer.

Lully n’entendit pas les protestations de l’homme, elle faillit tomber sur les galets, mais ignora la douleur et plongea dès qu’elle en eut la possibilité.

Heureusement, l’adolescente était à l’aise dans l’eau, et se mit à nager en crawl.

Hélas, la panique diminua rapidement son endurance, et bientôt Lully se retrouva à bout de souffle.

Petit à petit, elle n’avait plus pied, seule sa petite tête émergeait de l’eau. L’adolescente lança des regards affolés autour d’elle, l’homme ne se trouvait plus sur le rivage.

Soudain, elle distingua une silhouette foncée en mouvement sous l’eau.

C’était lui.

Il était en train de la rattraper dangereusement.

Lully replongea immédiatement sous l’eau, et s’efforça de nager en faisant des mouvements amples et dynamiques.

Mais elle était fatiguée et l’eau s’infiltrait dans ses yeux à demi-clos.

Elle ne pouvait pas rester en apnée plus longtemps.

Lully regagna la surface, et aspira de l’oxygène. Soudain, l’eau autour d’elle s’assombrit. La jeune fille tourna la tête, et vit la silhouette de l’homme s’abattre sur elle.

Elle se retrouva plongée de force dans l’obscurité. Ses longs cheveux châtains flottaient devant son visage.

Lully se débattit vigoureusement, et parvint de nouveau à atteindre la surface.

L’adrénaline semblait lui redonner un peu d’énergie. Elle donna un coup d’épaule dans la mâchoire de l’homme, et essaya de s’éloigner.

Mais, l’homme l’attrapa violemment par le bras, et abattit sa main sur le visage de la jeune fille, pour l’enfoncer sous l’eau.

Lully dû fermer les yeux, et tenta de se débattre. Malheureusement, cette fois-ci l’homme la maintenait fermement. La jeune fille donnait des coups dans le vide, et le manque d’oxygène était en train de l’affaiblir considérablement.

Il fallait absolument regagner la surface, la panique allait finir par la faire exploser de l’intérieur, et sa vision commençait à s’assombrir.

Je ne veux pas mourir, je ne veux pas mourir…

Alors qu’elle se sentait lentement partir, il lui sembla que son agresseur n’entravait plus ses mouvements. Lully regagna difficilement la surface, et se mit à tousser fortement, tout en reprenant son souffle.

Elle se sentait nauséeuse, mais elle était vivante, c’est tout ce qui comptait.

L’adolescente sursauta en repensant à l’homme.

Où est-il ce malade ?

Elle se retourna plusieurs fois, et observa le fond de l’eau…Rien.

La jeune fille se sentit un peu soulagée, et entreprit de rejoindre le rivage avec prudence. Une fois arrivée, elle se redressa toute tremblante de la tête au pied.

Elle crut apercevoir au loin un aileron, mais ce n’était peut-être que son imagination.

No account yet? Register

2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Marie Mahé
4 années il y a

Tout d’abord bienvenue sur wikipen.fr. Du suspens j’aime bien.
Petit dérapage de doigts sur le clavier :
– Mais ce jours-là

Lire

Plonge dans un océan de mots, explore des mondes imaginaires et découvre des histoires captivantes qui éveilleront ton esprit. Laisse la magie des pages t’emporter vers des horizons infinis de connaissances et d’émotions.

Écrire

Libère ta créativité, exprime tes pensées les plus profondes et donne vie à tes idées. Avec WikiPen, ta plume devient une baguette magique, te permettant de créer des univers uniques et de partager ta voix avec le monde.

Intéragir

Connecte-toi avec une communauté de passionnés, échange des idées, reçois des commentaires constructifs et partage tes impressions.

2
0
Exprimez-vous dans les commentairesx