L’héritage du Zénith – VI

3 mins

Les deux aînés se turent aussitôt. Hachbanmeraug resta toujours concentré, fixant son père pour jauger sa crédibilité. Evysciel troqua son air facétieux pour une attitude sérieuse, masquée derrière un sourire de façade. Lisithia, de son côté, ne varia pas, continuant à s’amuser avec le cerbère qui ne demandait que ça.

Lucifer laissa passer quelques secondes sans dire un mot, observant les réactions de chacun, esquissant un sourire discret : il ne les aurait pas imaginées autrement.

Il reprit finalement la parole :

— Vous l’avez dit : je suis vieux. J’ai vécu plusieurs millénaires, et je ne compte là que les jours depuis ma libération du ciel… Je suis peut-être encore suffisamment puissant pour vous vaincre tous les trois… Ce n’est pas la peine de grogner mon fils. Tu le sais aussi bien que moi. Mais, cela ne durera pas… Comme je vous l’ai confié, j’ai parfaitement conscience de ne jamais avoir été un père jusqu’à présent. Ni envers vous, ni envers vos mères respectives…

— Vous nous faites quoi, là ? lâcha l’aîné. Vos vieux jours vous ramollissent ? Le grand Lucifer aurait des regrets ? Il aurait voulu dorloter ses petits, et faire des dîners aux chandelles avec ses maîtresses ?

— Raug ! Laisse-le finir ! s’interposa Evysciel.

— Laisse-le faire mon enfant… Il a raison. Les démonstrations sentimentales ne me ressemblent pas. Vous le savez très bien, vos mères m’indifféraient à l’époque, et c’est toujours le cas. Je ne les ai… « côtoyées »… que pour vous donner naissance : une fière guerrière née dans l’Empreinte, une prisonnière céleste, et une banale humaine… Je dois même bien avouer que si elles avaient toutes un profil différent, c’était avant tout pour voir quels résultats cela donnerait pour ma progéniture… De ce point de vue là, je suis comblé. Hachbanmeraug, tu es conforme à mes prévisions : puissant et sans pitié, avec une haine farouche presque inscrite dans tes gènes pour tout ce qui n’appartient pas à notre monde. Tu as soif de victoire et de domination. Tu savais à peine marcher lorsque tu as tenté de prendre ma place… T’en souviens-tu ? Tu as débarqué ici avec un simple couteau de cuisine, tu t’es planté face à moi pour me provoquer en duel… Tu n’as même pas cherché à m’avoir par surprise…

Hachbanmeraug soupira, signifiant ainsi à son père que ces souvenirs ne l’intéressaient pas le moins du monde. Lucifer s’en amusa, puis reprit :

— Evysciel… Même si j’aimerais connaître ton véritable sexe avant de mourir, il est indéniable que tu as hérité de traits physiques bien célestes. Preuve que ce passé n’a pas totalement disparu en moi… Quant à ta mentalité manipulatrice… Difficile de dire si elle vient de ton patrimoine ou de ton environnement… Dis-moi… Combien de mes serviteurs ont-ils servi de marionnettes entre tes mains pour tenter de m’assassiner ou de m’empoisonner ? J’ai encore trouvé l’une de tes araignées dans mon lit il n’y a pas une semaine…

— Vraiment ? Voyez-vous ça… Je me demande bien comment elle a pu se retrouver là cette coquine…, s’étonna Evysciel en exagérant volontairement sa réaction.

— Quant à toi Lisithia, j’étais le plus curieux du résultat. Je ne savais pas à quoi m’attendre avec une simple humaine… Et finalement, tu ressembles beaucoup à ta mère… En te voyant ainsi, on ne pourrait pas deviner que tu es ma fille… De plus, tu n’as jamais tenté de me nuire, et malgré le nombre de fois où ces deux-là ont essayé de t’assassiner, tu n’as jamais cherché à te venger…

Il regarda un instant le cerbère, cherchant toujours les caresses de sa fille, avant de poursuivre dans un sourire :

— Pourtant, il est évident que tu as le don de t’attirer les faveurs des créatures des profondeurs. Mais surtout, de tous les pouvoirs qui sont les miens, c’est toi qui as hérité du plus dangereux de tous. Voudrais-tu nous montrer ton œil gauche, je te prie ?

— Père ! lâchèrent de concert les deux aînés, provoquant un mélange de rire et de toux chez Lucifer avant qu’il ne reprenne :

— Je plaisante, je plaisante… Même vous, vous ne pourriez pas résister à cet œil… Tu en as déjà fait les frais mon fils, pas vrai ? Quand à toi Evysciel, là encore, beaucoup de tes pantins en ont payé le prix fort…

Si Evysciel se contenta d’un hochement d’épaules, Hachbanmeraug grimaça en passant la main sur son ventre. La douloureuse sensation de sentir cette longue cicatrice lui barrant la peau, vestige d’une plaie qu’il s’était lui-même infligé. Il s’était presque éventré  lorsqu’il avait tenté de tuer Lisithia dans son berceau. Cet incident entra dans la légende comme le deuxième affrontement avec Lucifer, qui devint le responsable de cette blessure large et impressionnante. Hachbanmeraug donna lui-même cette version : il pouvait se montrer faible face à Lucifer, mais pas face à un bébé à demi humain…

— Toujours est-il, reprit le seigneur des profondeurs, que vous avez tous des atouts non négligeables, et des faiblesses aussi importantes… La question est donc la suivante : qui prendra ma place sur ce trône ?

No account yet? Register

1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Annick Smits
7 mois il y a

Hâte de voir la suite de cette charmante famille ^^

Lire

Plonge dans un océan de mots, explore des mondes imaginaires et découvre des histoires captivantes qui éveilleront ton esprit. Laisse la magie des pages t’emporter vers des horizons infinis de connaissances et d’émotions.

Écrire

Libère ta créativité, exprime tes pensées les plus profondes et donne vie à tes idées. Avec WikiPen, ta plume devient une baguette magique, te permettant de créer des univers uniques et de partager ta voix avec le monde.

Intéragir

Connecte-toi avec une communauté de passionnés, échange des idées, reçois des commentaires constructifs et partage tes impressions.

1
0
Exprimez-vous dans les commentairesx