Personne n’est parfait-chapitre 4

2 mins


Partie 1 : Suis-moi

Chapitre 4

Je longe l’opéra. Les statues qui surplombent l’édifice de part et d’autre apportent un peu d’éclat au gris du ciel.

La dernière fois que je suis venue, c’était pour L’Elisir d’Amore de Gaetano Donizetti. Je n’ai jamais vu la fin de cette histoire de triangle amoureux. Au beau milieu de la soirée de ce 13 novembre, Arnaud et moi apprenions la survenue des attentats et devions quitter les lieux avec précipitation.

Depuis, chaque fois que mes pas m’emmènent à proximité, j’y repense.

Je n’ai pas fait grand-chose pour ces victimes mais j’ai fait ce que je sais faire, je le pense, de mieux. J’ai écrit. Pour les morts mais aussi pour les vivants.

Paris, Bruxelles… Tout cela me fait réfléchir. La situation l’impose. Les conditions exceptionnelles dans lesquelles la vie nous plonge aujourd’hui m’ont ouvert les yeux.

J’ai besoin de sortir de la prison dans laquelle je me suis enfermée. De résister. J’ai exigé tellement de moi, des autres. J’en veux au monde entier et surtout à moi-même. Je n’arrive plus à tolérer la douleur de l’inévitable, de l’insupportable, de l’absence et de l’incertitude. A l’aide d’une rustine de fortune, j’essaie de colmater la brèche. Je ne peux plus me résigner.

Ce serait pourtant si facile de détourner les yeux. De préférer le silence. De se laisser inonder par la peur. De s’abandonner au mépris. Ce n’est pas ce que je veux.

Dans mon histoire, à présent, je veux de l’amour, beaucoup d’amour. Des coups de gueule, du sang qui coule dans nos veines, des cœurs qui battent puis qui s’arrêtent. Des sourires, des enfants, de l’or dans les regards… Un passé et un lendemain. Du bien et du mal.

Je veux de la couleur et de la lumière aussi. Des livres, de la musique, des images. De la force et de la faiblesse. De l’ordinaire et de l’extraordinaire. Des erreurs et de la magie. De l’espoir au milieu du chaos.

Nous pouvons donner un sens différent à la vie, afin que nos cris résonnent autrement. Je suis une citoyenne du monde. Comme tant d’autres, j’y laisserai ma trace. Infime, insignifiante mais qui aura eu le mérite d’exister.

J’arrive bientôt devant cet immeuble de la rue des Capucines. Je laisse glisser mon doigt sur l’interphone. Après deux sonneries, j’entends enfin le combiné se décrocher.

– Paul, c’est moi. J’ai besoin de te parler.

Inspiration : On écrit sur les murs, Demis Roussos (reprise par Kids United)


Mes autres réseaux sociaux :

Mon blog : https://isabelledayblog.wordpress.com/
Facebook : https://www.facebook.com/isabelle.myriam.day/
Twitter : https://twitter.com/IDay1985
Instagram : https://www.instagram.com/iday1985/
Ma page Short Édition : https://short-edition.com/fr/auteur/isabelle-day

Et pour être sûr de ne rien rater et avoir accès à du contenu inédit, vous pouvez également vous abonner à la newsletter (1 mail/mois à partir d’août 2019) en m’envoyant un message à isabelle.day(at)outlook.fr (remplacer (at) par @)

No account yet? Register

1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Octave MESSIE MESSIE
5 années il y a

Ravi que l’épisode 3 d’Octave t’ait plu Isabelle, merci.

Lire

Plonge dans un océan de mots, explore des mondes imaginaires et découvre des histoires captivantes qui éveilleront ton esprit. Laisse la magie des pages t’emporter vers des horizons infinis de connaissances et d’émotions.

Écrire

Libère ta créativité, exprime tes pensées les plus profondes et donne vie à tes idées. Avec WikiPen, ta plume devient une baguette magique, te permettant de créer des univers uniques et de partager ta voix avec le monde.

Intéragir

Connecte-toi avec une communauté de passionnés, échange des idées, reçois des commentaires constructifs et partage tes impressions.

1
0
Exprimez-vous dans les commentairesx