Oda Fille du Tonnerre

6 mins

Oda repensait au chemin parcourut depuis sa naissance, petite dernière après deux frères Erik et Ivar, fille de Jorik chef de clan viking norvégien et de Brynhild, femme au caractère bien trempé tenant sa maison d’une main de maître. Sa famille s’était portée volontaire pour aller colonisé l’Islande terre sauvage et vide de toute présence humaine.

Elle était donc née quelques années après leur arrivée, elle n’était pas prévue et son père vieillissant hésita beaucoup avant de la reconnaître et de pratiquer le Ausa Vatni (verser de l’eau sur le dessus), l’équivalent de notre baptême. Une fois le bébé placé dans les bras de son père, un signe représentant un marteau de Thor était fait au dessus de l’enfant pour le mettre sous la protection du Dieu. Comme si le ciel voulait délivrer un message fort, la foudre tomba tout près et foudroya Jorik et la petite fille. Le père ne survit pas au choc, sa fille en revanche était bien en vie, une lueur étrange dans son regard bleu marine, La légende de Oda fille du Tonnerre était née.

Erik l’ainé des fils prit la tête du clan et ne voulant pas s’encombrer de sa fratrie, il mariât son frère Ivar a la fille d’un rival et les envoya cultiver quelques terres plus au nord. Il restait donc la petite Oda de vingt ans sa cadette. Quand elle eu cinq ans sa mère mourut d’une infection des poumons, elle se retrouva seule sous l’autorité d’un frère plus intéressé par le pouvoir que par son éducation. A cette époque les femmes vikings étaient élevées pour s’occuper du foyer, faire des enfants et surtout être les gardiennes des traditions familiales et les transmettre. Elle fut donc confiée a une nourrice pour apprendre a remplir son devoir. A quinze ans elle épousa un homme un peut plus âgée prénommé Gudolf, guerrier dans l’âme il n’était pas sensible à la beauté et à la fragilité de Oda, elle était là pour remplir son rôle et prolonger la lignée, de plus sa dot était conséquente ce qui n’était pas négligeable. Les années passèrent et toujours pas d’héritier, un soir alors que Gudolf rentrait après avoir trop bu, il eut un geste malheureux, la gifle de trop accompagnée de son flot d’injures. C’était décidé Oda demanderait leur séparation, à cette époque la loi viking acceptait le divorce pour les femmes victimes de violences conjugales, la sentence pouvait aller jusqu’à la mort de l’époux violent.

Oda avait maintenant 22 ans c’était une veuve sans enfants très convoitée. Le mariage? Elle avait donné, les dieux n’avaient pas voulut faire d’elle une mère, elle se dit que son chemin de vie serait moins traditionnel, oui mais par où commencer, qu’elle serait sa destinée?

La cérémonie pour le solstice d’été se préparait, Oda partit en forêt pour cueillir quelques fruits pour faire des offrandes aux dieux, au détour d’un chemin elle entendit un bruit et vit une silhouette presque fantomatique disparaître dans une cavité, sans réfléchir elle la suivit, une odeur de souffre lui monta au nez, elle eu mal au cœur et sans sans rendre compte perdit connaissance. A son réveil un mal de tête lui fit faire une grimace et pousser un petit gémissement, la douce chaleur du feu lui léchait les mollets. Au plafond, diverses herbes, fourrures et symboles venus d’un autre temps. Elle tourna la tête et aperçut une femme de dos en train de préparer quelques mixtures avec son pilon, elle était vêtu d’une fourrure de loup, d’une chemise en lin et d’un pantalon en peau. Se tournant vers son invitée, Oda vit un visage aussi jeune que le sien, des symboles étranges étaient tatoués sur son front et ses cheveux roux tressées de manière très complexe tout autour de sa tête, elle se nommait Liv, née d’un amour adultère, la fillette avait été abandonnée dans la forêt à sa naissance, sa mère pensait que les esprits des bois déciderait si elle devait vivre ou mourir. Elle vécut, recueillit par une Völvur (sorcière chez les vikings), cette dernière lui apprit tous les secrets du monde visible et invisible.

A présent elle était seule et de multiples visions l’avaient préparée à l’arrivée de Oda. Cette dernière un peu perdue et effrayée avait comme une sensation de déjà vu, cette caverne lui semblaient familière. Sans vraiment comprendre elle se dit que son destin était peut être lié à cette femme et décidait de lui faire confiance. Pour la première fois de sa vie elle se sentit à sa place, la sensation que Liv était comme une âme sœur. Oda n’ayant aucunes contraintes décidait de resté quelques jours dans cette forêt magique pour en apprendre plus sur elle et le monde qui l’entourait. Liv s’occupa d’abord de guérir les blessures de l’âme de Oda pour la mettre dans de bonne conditions, une fois le travail accomplit elle l’éduqua à l’art de la guerre et la stratégie au combat, elle dût se former comme un vrai guerrier viking. Il fallait qu’elle se prépare car son destin en dépendait. De jours en jours, Oda prit confiance en elle, les muscles apparaissaient sur sa jolie silhouette et ses cheveux autrefois lâcher étaient retenus en diverses tresses blondes.

Après un mois d’entraînement intensif, Liv estima que Oda était prête. Pour sa dernière soirée dans la forêt une cérémonie un peu spéciale aurait lieu. Liv fit venir d’autres Volvurs, traça un cercle de protection au sol, en son centre un feu de joie si intense qu’on aurait pu voir quelques démons en train de s’agiter au rythme des flammes. Pour l’occasion Oda était vêtue d’une tunique de lin rouge, les cheveux détachées et de drôles de symboles avaient été dessinés sur son front, ses paupières, son ventre et au creux de ses mains. Le rituel pouvait commencer. Quatre chamanes commencèrent une danse au son des percussions, doucement au début, l’intensité monta crescendo jusqu’à ce que les sorcières entrent en transe. Elles formèrent un cercle autour du feu et firent entrer Oda dans leur ronde endiablée, au contact de leurs mains la jeune femme se sentie partir dans un autre monde comme aspirée, le tourbillon s’arrêta net et Oda reconnu tout de suite sa mère, elle voulut aller vers elle mais elle était comme bloquée. Brynhild avait l’air plus jeune et moins sévère, elle pleurait mais pourquoi? Oda tourna la tête et vit son père un bébé dans les bras, elle n’avait pas de souvenirs de cet homme mais les descriptions de sa nourrice ne laissait aucun doute. Elle comprit vite que cet enfant n’était pas celui de sa mère. C’était un garçon, ce qui lui donnait un avantage certain car grâce à lui la lignée serait sauve en attendant que Brynhild mette au monde d’autres héritiers. Soudain elle se sentit aspirée dans un tourbillon, la scène s’effaçait doucement comme un rêve mais avant de revenir à elle la couverture du bébé attira son attention le sang de sa mère coulait dessus, la mort de Brynhild n’était pas naturelle, cet enfant serait à l’origine de sa perte.

Il faisait déjà jour quand Oda ouvrit les yeux. Liv la salua avec un grand sourire et lui demanda comment elle avait vécue la cérémonie de la veille tout en lui servant son déjeuner. Oda lui raconta sa vision sans lui parler de la couverture. Avec beaucoup de douceur la sorcière prit la jeune guerrière dans ses bras et lui chuchota à l’oreille quelques mots. Quand Oda ouvrit les yeux elle était au bord d’un chemin de forêt, au loin elle voyait l’entrée du village de son clan, il était temps pour elle de rentrer, les paroles de Liv résonnaient encore dans sa tête « Va, rentre chez toi, tout est en ordre maintenant ».

Après une aussi longue absence, Oda se dit qu’il était normal d’aller voir le chef de clan, son frère Erik. Il était tôt mais le village était bien calme, étrangement calme. Elle poussa la porte de la maison royale et trouva ses deux frères allongés par terre couverts de sang, Erik était mort et Ivar respirait encore mais péniblement. Il raconta à Oda comment dans un songe le meurtre de leur mère lui était apparût, il avait fait tout le voyage pour savoir si c’était la vérité. Erik finit par tout avouer, il n’était pas le fils de Brynhild et pour être sûr que personne ne remette en cause sa légitimité il avait empoisonné celle qui l’avait élevé comme son fils.

Fou de chagrin Ivar avait sortit sa dague et porté le coup fatal dans le cœur de son demi-frère ce dernier eu le temps de poignarder son assaillant dans le ventre avant de s’écrouler par terre. Dans un dernier souffle Ivar prononça le nom de sa sœur et lui dit que c’était à elle maintenant de dirigé le clan. Oda était Reine et il lui faudrait passer encore beaucoup d’épreuves pour gagner le respect de son clan. Elle dût se battre comme un guerrier aux cotés de ses hommes pour faire sa place dans ce monde très masculin, mais elle n’était plus seule, les Dieux étaient avec elle. Son courage, sa ténacité, son intelligence et sa diplomatie ont fait d’elle une chef de clan respectée et écoutée. Les femmes vikings trouvèrent en elle une ambassadrice de choix et les vocations de guerrières vikings furent nombreuses.

Ce soir là après plus de vingt ans de règne, Oda fille du Tonnerre, Reine du clan de Jorik le Norvégien, ferma ses yeux pour faire son dernier voyage et vivre de nouvelles aventures dans une autre vie.

No account yet? Register

4 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Robert-Henri D.
4 années il y a

Bravo, voilà un texte certes basique dans le sens où il résume une histoire, mais qui pourrait se révéler intéressant à développer…

(Attention au tandem orthographe & grammaire!)

Robert-Henri D.
4 années il y a

Hé, hé… Dame Eloïse, c’est aussi ce qu’il m’avait semblé. Alors gardez bien ce scénario dans son classeur car je ne serais pas surpris du fait qu’un jour vous en tiriez une nouvelle, voire même un roman.

Je vous souhaite une excellente fin de soirée.

David Kouadio
4 années il y a

J’ai adoré cette histoire, elle parle à mon côté viking, a quand la suite?

Lire

Plonge dans un océan de mots, explore des mondes imaginaires et découvre des histoires captivantes qui éveilleront ton esprit. Laisse la magie des pages t’emporter vers des horizons infinis de connaissances et d’émotions.

Écrire

Libère ta créativité, exprime tes pensées les plus profondes et donne vie à tes idées. Avec WikiPen, ta plume devient une baguette magique, te permettant de créer des univers uniques et de partager ta voix avec le monde.

Intéragir

Connecte-toi avec une communauté de passionnés, échange des idées, reçois des commentaires constructifs et partage tes impressions.

4
0
Exprimez-vous dans les commentairesx