L’embarquement

3 mins

Cela fait maintenant 2h que nous roulons à travers la campagne, en alternant avec quelques petites villes assez charmantes, accueillantes, comme “Les Richardières”. On c’est arrêté dans ce petit village, pour y acheter des croissants et des pains au chocolats, en effet ce matin nous n’avons pas eu le temps de prendre notre petit déjeuné. Quand papa et moi, nous sommes rentrées dans la boulangerie, on sentait la bonne odeur du pain fraîchement cuit, qui parfumait tous le petit magasin. La boulangère ma sourit et elle a sorti de derrière mon oreille une pièce en chocolat, comme dans les films ! (j’ai souri jusqu’au oreille). Après cela on a repris la route, et pour l’instant à part les petits village avoisinant la route D57, (oui j’ai lu le petit panneau qui se trouve en bord de route), il n’y que de la campagne, de la campagne et encore de la cam-pa-gne… 

Moi : Sérieusement Papa ! Pourquoi on a pas pris l’autoroute ?! Cela aurait été plus vite et moins chiant… 

Papa : Ma chérie, ma chérie… de une, je ne veux pas payer le péages, de deux, ce paysage est magnifique profites en tant que tu peux, car une fois en Amérique tu ne verras plus JAMAIS ça. 

Moi : Mais même, la route est interminables et il n’y a même pas d’air de repos et…

Papa : Et est-ce que c’est toi qui conduit ? 

Moi : Nan 

Papa : Donc puisque je conduis, je décide. Quand tu auras ta voiture tu pourras faire ce que tu voudras mais en attendant ce n’est pas le cas. 

Enfin bref, après 4h30 de route, deux poses pipi, un pneu crevé, nous sommes arrivées aux Havres. Mon dieux c’est vraiment grand et beau et grand, ça en devient presque flippant, comment vous expliquer à quoi ressemble le port, mdr^^ c’est carrément un, un… ben j’en sais rien…Donc on arrive, on se gare, fin il faut qu’on passe le contrôle de frontière pour q’ils s’assurent qu’on est pas des terroristes ou des psychopathes, avant de pouvoir monter dans le bateau avec la voiture . On se dirige alors tous vers les différents guichets, il faut donc donner son passeport ou ça carte d’identité. On aurait pu juste donner notre carte d’identité mais ma mère avait tellement peur que ça ne passe pas, qu’elle nous as tous faire un passeport… bien évidement au moment de passer, mon père ne trouve pas le sien, gros moment de panique pour ma mère, qui se rend compte qu’elle l’a dans ça poche… Je peux vous assurez que de partir avec mes parents c’est vraiment pas facile, entre mon père l’écolo et bavard et ma mère, l’anxieuse et la pressé, les voyages ne sont pas vraiment de tout repos. 

Mais ça y est on a passé les contrôles, on retourne dans la voiture, et hop et pas hop, parce qu’il y a la queue de voiture devant nous, donc on attend, on attend, on attend, on attend, on attend, on attend, on attend, on attend, on attend, et ça y et non on attend. Finalement après une très, très longue trentaine de minutes, on montes à bord du ferry avec la voiture, on se gare dans un genre de parking souterrain. Enfin on descend, j’ai mal à mes jambes, elles sont engourdies et j’ai des fourmis dans les pieds, la pire sensation du monde avec tous ces picotements désagréable. 

Maman : Alice, tu pourrais arrêter de bouger dans tous les sens, tu vas finir par me donner le mal de tête. 

Moi : Mais c’est que ça me démange, il faut que je marche, puis que je m’assoie. 

Papa : Dans ce cas-là, direction le rez de chaussé du ferry, parce que en haut, il y a de quoi s’asseoir, se restaurer, acheter et aller au toilette, c’est comme un genre de centre commerciale géant (il sourit comme un débile). 

Aller hop, on monte tous en haut, purée c’est vrai que c’est vraiment grand, je suis choquée, je ne m’attendais pas à ça (je suis en train de sourire comme une mongole). On se dirige vers une des vitres et on s’assoie sur les poufs, mais qu’est ce que ça fait du bien, je pense que je vais dormir, et je vais rêver de beau gosses américains, nan je déconne lol ! 

Et pendant que je ferme doucement les paupières, j’entends l’annonce du départ du bateau et ça y est on est en route pour le port de New York. 

No account yet? Register

1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lucile Cajart
4 années il y a

Bonjour Alice,
Le texte est joli, seulement il y a beaucoup de petites fautes…
Vous devriez peut-être utiliser un correcteur, ou écrire votre texte dans un premier temps sur un éditeur qui corrige les erreurs.

Ps: Le navigateur que j’utilise souligne automatiquement les erreurs lorsque j’écris sur WikiPen.

Lire

Plonge dans un océan de mots, explore des mondes imaginaires et découvre des histoires captivantes qui éveilleront ton esprit. Laisse la magie des pages t’emporter vers des horizons infinis de connaissances et d’émotions.

Écrire

Libère ta créativité, exprime tes pensées les plus profondes et donne vie à tes idées. Avec WikiPen, ta plume devient une baguette magique, te permettant de créer des univers uniques et de partager ta voix avec le monde.

Intéragir

Connecte-toi avec une communauté de passionnés, échange des idées, reçois des commentaires constructifs et partage tes impressions.

1
0
Exprimez-vous dans les commentairesx