Du virtuel au Réel

7 mins

Quelle est la finalité du site de rencontres ? la réponse est simple et en la lisant vous allez sans doute vous dire que j’enfonce une porte ouverte mais la finalité c’est de faire se rencontrer les gens, provoquer la rencontre physique !

Après un certain temps à discuter en ligne, on a besoin de se confronter à son interlocuteur dans le monde réel. Et le début des surprises commence alors.

Pour les novices, vous vous demandez sans doute de quelles surprises parle-t-elle ?

Mais pour les plus aguerris d’entre vous, vous ne pouvez pas vous empêcher de sourire en hochant la tête parce que vous voyez pertinemment où je veux en venir.

En effet, le passage du virtuel au réel comporte son lot de surprises et de déconvenues et il n’est pas rare de ressentir une certaine frustration, et même une frustration certaine, à mesure que les rendez-vous s’enchainent.

Mais vous allez vite comprendre pourquoi….

Ma première rencontre via un ce genre de site je l’ai faite en été. Je sortais d’une lourde déception amoureuse et c’était nouveau pour moi.

Pour tout vous dire, j’ai vécu une première histoire qui a duré 13 ans et à la suite de laquelle j’ai vécu une histoire passionnelle qui a duré 1 an et demi et qui s’est terminée très brutalement.

Autant dire que j’étais loin d’être une experte du célibat et du jeu des rencontres amoureuses.

Mes débuts en la matière ont donc été assez balbutiants et maladroits. Je manquais cruellement d’assurance (j’en manque toujours d’ailleurs) et je pense que j’ai fait des erreurs de débutante.

Ce fameux premier garçon, c’est un garçon avec lequel j’ai discuté un long moment avant de le rencontrer réellement.

Nous avons discuté ensemble tous les jours durant quasiment 1 mois !

C’est un sacré investissement mine de rien, pour lui comme pour moi. Et son investissement me semblait sincère puisqu’il est parti en vacances pendant cette période et qu’il n’a pas coupé le contact.

C’était manifestement un homme dont la démarche était sérieuse et sincère.

On a parlé de tout et de rien, on a blagué ensemble, on s’est dragué aussi un peu et puis le sujet a fini par être posé que la table : « on se voit quand ? »

En toute transparence, le sujet a été évoqué deux fois. Une première fois, une semaine après nos premiers échanges mais j’ai prétexté une incompatibilité d’emplois du temps car j’étais effrayée par la rapidité des choses. C’est là qu’il m’a expliqué qu’un rendez-vous ne serait alors possible qu’à son retour de vacances.

La seconde fois, c’était donc dès son retour et là, je n’ai pas cherché à éviter le rendez-vous.

Très honnêtement, j’étais complètement apeurée ; Pleine de doutes et de questionnements. Mais il faut bien se lancer, c’est le jeu !

Nous décidons de nous donner rendez vous pour prendre un verre en bord de plage… il fait beau, il fait chaud autant profiter pleinement du temps.

L’heure approche et je stresse de plus en plus. Pour le coup, je suis complètement dans le cliché : je change 4 fois de tenue, je me coiffe et me recoiffe sans jamais parvenir à un résultat qui me convienne, je change de chaussures plusieurs fois… je vais et viens partout dans la maison de manière agitée.

L’heure approche encore un peu plus il est tant de partir, satisfaite ou non de mon apparence, je n’ai plus le choix, je dois y aller !

Et puis, l’idée me traverse l’esprit : et si je n’y allais pas finalement ? (Oui, dans un moment de stress intense, on devient lâche. )

Mais je vous rassure, je n’ai pas laissé la lâcheté prendre le dessus et j’y suis allé à ce rendez-vous.

L’approche du lieu fait encore un peu plus monter le stress… et puis soudain l’instant fatidique, l’heure H. je reçois un sms de mon prétendant qui m’informe être arrivé … Je m’auto encourage « Courage, sois naturelle et ne te prends pas la tête ».

Je prends une grande inspiration et je me lance ; pas à pas je me rapproche du point d’impact.

J’aperçois mon prétendant.

Première impression : il n’y a pas de différence avec les photos reçues, il est même mieux en vrai qu’en photo, toutefois je me dis aussi que je n’avais pas réalisé qu’1m74 c’était aussi petit pour un garçon !

Bon, je ne vais pas faire ma bimbo superficielle et je ne vais pas m’arrêter à sa taille, on va lui laisser une chance en discutant et en le découvrant un peu plus.

Je suis tendue et stressée, lui aussi. Et une fois face à lui, je me rends compte que je gère mieux mon stress que lui. Le stress semble le rendre muet, il est timide. Je compense son mutisme en me montrant avenante et loquace.

J’avoue ne pas trop reconnaître le garçon avec lequel j’échange depuis un mois ; il semble désintéressé, il ne prend pas d’initiatives dans la conversation et semble ne pas être réceptif à l’humour… tout le contraire de ce qu’il me montrait à l’écrit.

Malgré tout, je me dis que ce n’est pas très grave, que c’est le premier rendez-vous, que c’est impressionnant pour tout le monde et qu’il faut un peu de temps pour être à l’aise alors je ne me formalise pas.

On boit donc notre verre et une fois ce verre terminé, je me dis que je vais rentrer chez moi et me poser pour réfléchir à tout ça.

Mais le jeune homme se montre audacieux et me propose de poursuivre le rendez vous au restaurant …. Contre toute attente j’accepte l’invitation parce qu’il semble se sentir enfin suffisamment à l’aise pour prendre des initiatives et je me dis que le vrai rendez-vous va commencer.

C’est parti pour le restaurant !

Il semble plus détendu mais reste sur la réserve. Je continue a me montrer avenante et à lui sourire pour le mettre à l’aise mais dans ma tête ça fuse :

« Pourquoi ne parle-t-il pas ? », « peut être que je parle trop », « je ne suis pas sure qu’il m’intéresse vraiment », « je ne suis pas sure que je l’intéresse vraiment », « il est trop passif »… Bref un flot de questions.

Plus le rendez vous avance et plus je suis perplexe.

Une fois le repas terminé, il est tôt et il me propose de poursuivre par une séance de cinéma … Je me sens coincée, et son insistance me dérange mais en même temps j’ai des scrupules à refuser.

(Je me suis auto coincée, un peu plus tôt, en lui disant que je n’avais rien prévu de ma soirée.)

J’accepte à contre cœur mais je sens bien au fond de moi que ce n’est pas la bonne décision et que je vais le regretter.

Durant la séance de ciné, l’obscurité le rend plus téméraire et il fait des tentatives d’approche. L’air de rien il pose sa main sur mon bras en me parlant.

Il pose son bras sur mon accoudoir pour que l’on s’effleure. Il pose sa main sur ma jambe. Il me regarde toutes les 5 minutes en me souriant et en me regardant droit dans les yeux, comme s’il attendait une espèce de signal ou de feu vert, une pseudo autorisation pour je ne sais quoi.

Après le cinéma, je décide, quoiqu’il me propose pour la suite, que la réponse sera non. J’ai envie de rentrer chez moi, j’ai envie de mettre un terme à ce rendez-vous qui dure depuis 5 longues heures pratiquement.

Il me raccompagne à ma voiture, je le sens audacieux et déterminé.

Il s’avance vers moi et la, instant de panique intense : « je suis sure qu’il va m’embrasser », « pitié n’essaies pas de m’embrasser ».

Et bien sûr, il a essayé. Finalement, c’est humain et je ne peux pas l’en blâmer … on est dans une démarche de rencontres amoureuses et ça parait assez logique.

Je n’ai pas revu ce garçon.

En l’espace de 5 heures de temps, il a développé un attachement à mon encontre que j’ai assez mal vécu. Après en avoir échangé avec lui, lors du fameux “débrief” post rendez-vous, j’ai compris qu’il s’agissait de dépendance affective. Et que le mois passé à échanger avait favoriser cette dépendance.

Ses réactions étaient excessives et sans nuances. Il ne voulait pas entendre mon ressenti, simplement m’imposer le sien. Il insistait pour que l’on « essaie » une relation.

Ça m’a fait peur, je l’avoue.

A titre personnel, je ne suis pas sure qu’il faille tenter le baiser dès le premier rendez-vous. Je préfère avoir un premier rendez-vous exempt de cette pression de l’éventuel premier baiser et me dire que si nous décidons d’un second rendez vous les choses seront plus claires pour les deux parties. 

Si on accepte de se revoir, c’est que l’on se plait et donc qu’une tentative d’embrasser l’autre sera plus aisément consentie, même si ce n’est pas non plus une règle absolue. Mais ça a le mérite d’éviter les moments de gêne en fin de rendez-vous où « l’embrasseur » ne comprend pas toujours le pourquoi du refus ou qu’on puisse se sentir obliger de recevoir passivement le baiser.

Je ne suis peut-être pas un bon exemple, mais je fais partie de ces filles qui trouvent qu’embrasser au premier rendez-vous est trop intrusif. On se voit pour la première fois, on ne se connait pas et on a aucun recul sur l’autre.

On dit que la plupart des couples se rencontrent sur leur lieu de travail mais vous n’embrasseriez pas une fille rencontrée au travail au bout de 4 heures, non !

Alors pourquoi, sous prétexte, que vous avez fait la connaissance de cette fille par le biais d’un site de rencontre, faudrait-il le faire dès le premier rencard ?

De part mon expérience de ce genre de site, j’ai pu remarquer une chose : plus vous laisser passer de temps à discuter dans le monde virtuel, plus vous vous faites une idée de l’autre. Mais l’idée que vous vous faites de l’autre est souvent fausse, vous vous surprenez à vous projeter parce que passer plus de trois semaines à se parler tous les jours forcément ça crée des liens.

Mais garder à l’esprit que ces liens ne sont réels qu’à partir du moment où vous rencontrer l’autre.

Je ne suis pas entrain de vous dire qu’il faut se voir le soir même, quoique ?

Mais ne vous laisser pas prendre dans un engrenage virtuel. Gardez à l’esprit, que les sites de rencontres sont avant tout des sites de mise en relation mais que l’amour c’est sur le terrain du réel qu’on le rencontre.

Il est aisé de tomber sous le charme d’un beau parleur virtuel mais vous vous rendrez compte, comme je m’en suis moi-même rendu compte, qu’il est facile pour certain de se montrer charmant, prolixe, drôle et subtile cacher derrière son écran alors que la réalité est ailleurs.

Ce premier rendez-vous m’a laissé un sentiment partagé au sujet des rencontres en ligne. Je n’y suis d’ailleurs pas retourné immédiatement, j’avais besoin d’analyser ce qu’il s’était passé, ce qui n’avait pas fonctionné et de comprendre ma déception.

Mais j’ai affiné ma méthode au fil des différents rendez vous qui ont suivi…

No account yet? Register

10 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Brunehilde Leclercq
4 années il y a

J’ai eu l’occasion de vivre une relation (de 5 ans) avec quelqu’un rencontré sur internet. Même si j’ai fini par être amoureuse (ou devenir dépendante ?), ma première rencontre avec lui au bout de quelques semaines que nous parlions était vraiment très glauque en fait.
J’ai pu constater en pratiquant un peu l’exercice que les échanges par écrits ne présagent pas de ce qu’il pourrait se passer lors d’un réel échange. Et depuis ce temps je me suis promis que plus jamais je ne tenterai de trouver l’amour par le biais d’internet.
Et, personnellement, j’ai mis 6 mois avant d’embrasser l’homme avec qui je vis aujourd’hui 😉
En tout cas, chouette Pen, c’est fluide, j’aime bien t’a façon d’écrire. Et je me suis retrouvé dans certains passages.

Brunehilde Leclercq
4 années il y a

Non en effet, le virtuel amène beaucoup de chose, et je pense surtout à se cacher en fait. C’est d’ailleurs pour ça que certaines rencontres sont "bizarres". Le virtuel permet peut-être de discuter, mais il y a une frontière entre le virtuel et le réél qui n’est pas forcément franchie lorsqu’on en arrive à se rencontrer. Et je pense que c’est ça qui donne sa part de bizarrerie à certaines rencontres qui découlent d’internet. Enfin, je ne suis pas experte mais c’est mon point de vue 🙂

Brunehilde Leclercq
4 années il y a

Exactement ! Même nous qui écrivons ici. Nous sommes, au final, qui nous avons toujours voulu être 😉
Mais il ne faut pas voir que le mal là dedans, cela à permis à des talents de se révéler.
Bon là je sors du sujet, mais justement, tu comptes centrer sur les sites de rencontres uniquement ou alors avais tu l’idée d’étendre ton récit aux "délires et déviations" d’Internet en général ? Encore que c’est un sacré morceau

Cécile Henourt
4 années il y a

Les dérives du net est un sujet qui m’intéresse totalement ! ???

Brunehilde Leclercq
4 années il y a

Oh que oui ! Mais difficile à traiter car il faut savoir déchiffrer l’information et débusquer les intox des bonnes informations. En tout cas, bravo pour ton travail (ça je cris que j’ai oublié de te le dire) et je te suis maintenant avec intérêt sur ce sujet 😉

Marie Mahé
4 années il y a

Très beau texte bien écrit et ressenti bien décrit ?. Cependant il ne faut peut-être pas jeter le bébé avec l’eau du bain je pense que des sites de rencontres virtuels peuvent permettre à certains, comme les plus timides par exemple, de pouvoir s’exprimer plus facilement et éventuellement passer le cap le plus difficile de la rencontre. Pour d’autres il est certain qu’ils voient dans ces sites le moyen de rencontrer des personnes plus fragiles côté amour et plus faciles à duper. Et il ne faut pas non plus se leurrer il y a aussi des accrocs du sexe sans doute des deux côtés ?. Ceci dit dans le lot il doit y avoir des gens biens. Personnellement si j’avais envie de rencontrer des hommes je serais plus tentée par les soirées organisées dans cet esprit ou encore les stages culinaires ou bien le speed dating. Mais ce que j’en dit ?. Bon sujet très inspirant !!!

Lire

Plonge dans un océan de mots, explore des mondes imaginaires et découvre des histoires captivantes qui éveilleront ton esprit. Laisse la magie des pages t’emporter vers des horizons infinis de connaissances et d’émotions.

Écrire

Libère ta créativité, exprime tes pensées les plus profondes et donne vie à tes idées. Avec WikiPen, ta plume devient une baguette magique, te permettant de créer des univers uniques et de partager ta voix avec le monde.

Intéragir

Connecte-toi avec une communauté de passionnés, échange des idées, reçois des commentaires constructifs et partage tes impressions.

10
0
Exprimez-vous dans les commentairesx