L’origine du café

2 mins

Mais d’où vient donc le café ? Qui l’a découvert ?

Et si je vous disais que ce breuvage devenu aujourd’hui incontournable, a été découvert grâce à des chèvres…

Oui, oui, vous avez bien lu, des chèvres ! Vous voulez en savoir plus ? Alors ouvrez grand vos mirettes et laissez-moi vous raconter la légende du café…

La plus connue est celle de Khaldi. Tout commença au Yémen (ou en Éthiopie selon les versions) aux alentours de 850 av JC. Un jeune berger du nom de Khaldi faisait tranquillement paître ses chèvres. C’est alors qu’il s’aperçut qu’en mangeant les baies rouges d’un petit arbuste, le troupeau se trouvait dans un état d’excitation inhabituel. Intrigué par cet étrange comportement, le berger décida alors de raconter son histoire à quelques moines d’un monastère du village.

Dès lors, les moines prirent l’habitude de manger ces fruits qui les aidèrent à rester éveillés pendant les longues heures de prières.

Pour ce qui est de l’origine de la torréfaction, les versions divergent : la légende dit que les moines découvrirent qu’en faisant griller ces graines, ils pouvaient en faire une boisson possédant les mêmes propriétés énergisantes, mais d’un goût beaucoup plus agréable.

Dans l’une des versions, les moines stipulèrent que ces particularités stimulantes devaient avoir une origine maléfique et décidèrent alors de brûler les graines. D’autres racontent que l’abbé voulut les préparer, mais jugeant le goût trop amer, jeta la concoction au feu.

Pour d’autres encore, l’origine de sa torréfaction remonterait au fait suivant : deux moines du nom de Sciadli et Aydrus, étaient chargés de la récolte du café. Par un après-midi pluvieux, ils rentrèrent avec une récolte complètement trempée. Pour faire sécher les grains, ils les placèrent alors près d’une cheminée. À leur retour de la prière, les grains étaient complètement rôtis, mais sentaient extrêmement bon.

Quoi qu’il en soit, de ces graines portées sur le feu, émergea alors un arôme à la fois profond, voluptueux et envoûtant. Depuis lors, les moines apprirent à apprécier les vertus bienfaisantes de cette boisson chaude et noire, qui revigore le corps et l’esprit et leur permettait de prier plus longtemps, sans ressentir les effets de la fatigue.

“Le café est un breuvage qui fait dormir quand on n’en prend pas.”
— Alphonse Allais

No account yet? Register

17 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Robert-Henri D.
4 années il y a

Bonjour Mathieu, et bravo pour ton article.

Lequel me fait soudain penser que la torréfaction est une technique qui s’utilise aussi pour la fabrication de certaines bières…

Il semblerait qu’à l’origine, les Yéménites cuisaient leur café pour empêcher qu’il ne soit planté en dehors du pays…

"Jusqu’au milieu du XVIIème siècle, il n’y eut pas de café produit ailleurs qu’en Ethiopie et surtout au Yémen, ni, à de très rares exceptions près, de café consommé en dehors de l’Ethiopie, du Moyen-Orient et de l’Inde.
Pour conserver leur monopole et empêcher l’exportation de semences ou de plants, les souverains yéménites avaient pris des mesures sévères : tous les grains quittant les ports de la mer Rouge devaient au préalable être grillés ou ébouillantés afin qu’ils ne puissent germer si quiconque s’avisait de les transplanter ailleurs. "

(source : Le Livre du Café de Alain Stella).

Robert-Henri D.
4 années il y a

Hé Mathieu: c’est là tout l’intérêt de ce type de plateforme, lorsqu’elle permet d’échanger à la fois nos idées et autres points de vue.

Marie Mahé
4 années il y a

Excellent, j’adore aussi ce côté éclectique du site wikipen.fr on y trouve toutes sortes de textes que spontanément on aurait peut-être pas lu ailleurs qu’ici. C’est très cool.

Isabelle M. Day
4 années il y a

Sympa cet article j’ai appris des trucs 🙂

Robert-Henri D.
4 années il y a

Si je vous disais que dans mon enfance, en plus de moudre à la main, il m’est arrivé de tourner la manivelle d’un ancien grilloir à café vert!

Il était composé d’un cylindre-tambour en fer galvanisé, muni d’un pivot et comportait une manivelle à l’autre bout afin d’être manœuvré sur un support genre barbecue rectangulaire dans lequel en mettait du charbon venant de la cuisinière.

Robert-Henri D.
4 années il y a

J’en vois de temps à autre (surtout en Belgique) quand je chine sur les brocantes…

Marie Mahé
4 années il y a

Alors !!! Je suis en manque d’histoire, … Peut-être veux-tu comme moi un peu d’inspiration ??? J’aimerais bien connaître quelques d’origines ou légendes à propos de ?, chocolat ou thé ?… Au plaisir de te lire ?

Isabelle M. Day
4 années il y a

Je plussoie pour le chocolat 😀

Christian Vial
4 années il y a

Encore une découverte ! Concernant le thé on dit qu’en Grèce il serait symbole de fidélité.

Joseph Safri
4 années il y a

Je vous remercie pour votre texte informatif..cette histoire m’est échappé..mais je dirais que pas mal de choses arrivent par coïncidence où le hasard réalise la grande part des choses..

Patrick Galmel
3 années il y a

Une belle écriture pour une bien belle histoire. Pour un peu, j’aurais presque cru à une fiction.

Lire

Plonge dans un océan de mots, explore des mondes imaginaires et découvre des histoires captivantes qui éveilleront ton esprit. Laisse la magie des pages t’emporter vers des horizons infinis de connaissances et d’émotions.

Écrire

Libère ta créativité, exprime tes pensées les plus profondes et donne vie à tes idées. Avec WikiPen, ta plume devient une baguette magique, te permettant de créer des univers uniques et de partager ta voix avec le monde.

Intéragir

Connecte-toi avec une communauté de passionnés, échange des idées, reçois des commentaires constructifs et partage tes impressions.

17
0
Exprimez-vous dans les commentairesx