La nature

2 mins

La nature, elle est partout même dans le cœur des hommes 

La nature, elle te rend fou sitôt que’le réveil sonne

C’est pas difficile de croire que la vie est un délire

Et qu’si t’as pas la nature, t’éviteras pas le pire

La nature, elle te dit tout, faut savoir l’écouter

La nature, elle te pénètre, faut jamais en douter

Faut qu’t’apprennes à la r’garder, la sentir, la humer

Et quand le jour se lève, savoir la posséder

Elle te dit quand elle a faim, elle te dit quand elle a soif

Elle te dit qu’si ça va pas, faut pas être un bois-sans-soif

Elle te dit quand c’est la nuit, elle te dit quand c’est le jour

Elle te dit qu’y faut aimer parce que t’as soif d’amour

La nature, elle t’épanouit, elle érige ses tiges en haut

Elle te dit d’regarder le ciel et de voir toujours plus haut

Quand le soleil se lève et que tu l’sens tout prêt

Tu t’dis qu’la vie est là, qu’tu peux mourir après

La nature, elle te mâture, elle t’apprends le goût d’la vie

Elle te souffle tous les virages, des lignes droites, y faut faire fi

Quand l’soleil qui est au zénith fait flamboyer ta vie

Tu t’dis que tous les jours, c’est une histoire d’envie

La nature, elle te prévient, elle fait pas qu’te mettre en garde

Y’a pas qu’les feuilles qui tombent, la vie peut être bâtarde

Quand l’soleil va se coucher, faut tirer ta révérence

Mais

Pas t’endormir sur tes lauriers, compter encore sur ta chance

La nature te réfrigère quand elle se mue en glace

Y’a pas qu’toi qui congèle, faut lui laisser d’la place

Quand l’soleil est plus là ou bien alors si pâle

Y faut y croire encore, à l’aurore boréale

La nature est naturelle, il peut lui pousser des ailes

Du moment qu’elles t’enlèvent sur une vie irréelle

Irréelle ? Non bien sûr c’était juste pour qu’ça rime

Malgré tout, tu l’sais bien qu’y faudra que tu trimes

Mais quand même…

Quand la nature renaît et qu’tu la regardes dans les yeux

Elle te garde toutes ses promesses… Ne les jette pas au feu.

Elle t’apprend à te connaître et à te reconnaître

Et si tu la gardes pas, tu pourras pas renaître

La nature et toi, c’est UN, unité indivisible

Elle te suit comme ton ombre mais elle n’est pas invisible

Un jour tu la toucheras et pas seulement qu’du doigt

El là tu comprendras qu’la nature… c’est toi

No account yet? Register

2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mathieu Jaye
5 années il y a

Très joli ! Bravo

Lire

Plonge dans un océan de mots, explore des mondes imaginaires et découvre des histoires captivantes qui éveilleront ton esprit. Laisse la magie des pages t’emporter vers des horizons infinis de connaissances et d’émotions.

Écrire

Libère ta créativité, exprime tes pensées les plus profondes et donne vie à tes idées. Avec WikiPen, ta plume devient une baguette magique, te permettant de créer des univers uniques et de partager ta voix avec le monde.

Intéragir

Connecte-toi avec une communauté de passionnés, échange des idées, reçois des commentaires constructifs et partage tes impressions.

2
0
Exprimez-vous dans les commentairesx